À propos

Bienvenue sur mon blog de littératures hors-les-murs.

Ce blog nait le 1er janvier 2021 d’un grand besoin de liberté, de création, de rencontres et d’échanges de mots longuement pesés. Un besoin de laisser la pensée traverser les barricades de nos confinements.

Lecture et voyage, découverte et questionnements : au cours de mes études de Lettres, j’ai mené une recherche sur « La mémoire de l’esclavage dans les romans de Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant« . La pensée du  » Tout-Monde », l’humanité vue comme un plateau multicolore d’épices succulents : l’orientation était donnée, je serais internationaliste et, bien entendu, féministe.

Mais la littérature, c’est la vie. Pour faire rentrer le réel tout carré dans les circonvolutions du rêve, j’ai aussi fait des études de Langue, Littérature et Civilisation Chinoise et de traduction : un premier blog de voyage est né au cours des années passées à Wuhan, à Pékin, à Taiwan. Il ne serait donc pas étonnant que l’on trouve sur ce blog-ci quelques chroniques de livres d’auteurs chinois.

Je vais vous proposer des chroniques de livres que j’ai lus, que j’ai aimés. Ils appartiendront à tous les genres, parce qu’il me semble que les livres, quels qu’ils soient, déposent toujours des petites graines de liberté dans le cerveau de celui qui les reçoit.

Il y aura aussi une rubrique jeunesse, alimentée par les petits lecteurs que je suis amenée à côtoyer quotidiennement ( les miens, mais pas seulement) et une autre rubrique de chroniques artistiques hétéroclites, pour diffuser des créations actuelles ou des coups de cœurs éternels.

J’espère alors que, malgré l’inadmissible longueur de ces paragraphes étalés paresseusement sur nos écrans pressés, vous aimerez prendre ce temps de lire et écrire avec moi : n’hésitez pas à me couper la parole, à déborder les limites des commentaires, à proposer de chouettes idées, des critiques étayées, des évocations de lieux d’antan comme les bars et les restaurants, des souvenirs et des envies de spectacles vivants…

Ce blog se propose d’être un lieu collaboratif, où nos idées créatrices, comme le liseron, s’acharneront à dire le monde tel que les livres le font rêver : juste, merveilleux et idéal !